Entraide Réfugié

STÉPHANE, À DEUX PAS DE NOËL.

Stéphane Brulotte.htmSTÉPHANE, À DEUX PAS DE NOËL.

Connaissez-vous Stéphane Brulotte ? Cet acteur, comédien, dramaturge, narrateur, metteur en scène, chanteur et artiste de variétés aux immenses yeux bleus a le cœur gros comme un gratte-ciel, et tendre comme ma pizza lorsqu’elle sort du four!

À Noël, les souvenirs de son enfance lui parlent de partage et de bonheur. Rencontrer sa famille à cette occasion, l’entoure d’une bouée de chaleur dit-il.

Alors que sa carrière d’acteur semble au ralenti, Stéphane ne chôme pas. Il écrit une pièce de théâtre de science-fiction et a un roman en route. Il n’en est pas à sa première pièce de théâtre. Sans doute avez-vous entendu parler de : Dans l’ombre d’Hemingway, qui sera bientôt reprise à Trois-Rivières; ou de Une partie avec l’Empereur, traduite en russe par Larissa Ovadis, qui est à l’affiche à Moscou.

Il y a également l’édition prochaine de sa dernière pièce sur le printemps arabe, Besbouss, autopsie d’un révolté.

Non, Stéphane Brulotte ne chôme pas mais ce qui le démarque comme être humain, c’est son envie de partager.

Cofondateur de l’organisme Je veux jouer https://www.facebook.com/jeveuxjouer.syrie/ avec Marya Zarif https://www.facebook.com/lamaisondelasyrie/posts/849268401780954 et Chadi Alhélou, https://www.facebook.com/chadi.alhelou?ref=br_rs il participe à la scénarisation d’un documentaire sur le sujet.

Je veux jouer, c’est le cri des enfants syriens, premières victimes d’un conflit qui ne finit pas. Il y a quelques semaines, je vous ai présenté Marya et Chadi. À deux pas de Noël, même si Stéphane précise avoir évacué le sens religieux de cette fête, je crois qu’il est tout à fait d’à propos de vous brosser un bref tableau de lui.

J’entends souvent dire qu’en ces temps chaotiques, il est difficile de faire confiance aux autres. On pourrait croire qu’un artiste multidisciplinaire demeure extraverti et exubérant. Il n’en est rien.

Dans notre société, à deux pas de Noël, il est des êtres dévoués, attentifs, délicats, secourables. On ne les nomme pas toujours, on ne souligne peut-être pas assez leurs actions. Notre monde semble mauvais mais rassurez-vous, il ne l’est pas. Pas totalement.

En son noyau, veillent des hommes et des femmes merveilleux que vous ne connaissez pas.

En rencontrerez-vous un au hasard de votre chemin? Si c’est le cas, observez le bien.

Avec un peu de chance, il se prénommera Stéphane.

Il ressemblera alors à Noël.

 

 

 

Leave a Reply