anges, enfants
Amour Dieu Droits humains Enfant Famille Justice

Nos libertés, leurs servitudes… et un village.

anges, enfants

et si les droits de nos enfants se dédoublaient, se partageaient, se prêtaient jusqu’à s’étirer, à s’élargir à la grandeur du monde.

Lorsque j’ai publié mon premier roman jeunesse « Voyage sur Angélica », mon éditeur m’a proposé d’y ajouter les droits des enfants, repris par des enfants. Je n’ai jamais regretté l’avoir fait puisque selon moi, ces droits sont méconnus.

 

Ils sont écrits de façon simple et claire. Prenons par exemple celui de la page 120. « Tu as le droit d’être en vie. » En pensée, faisons le tour de la planète. Non, ce droit n’est pas tenu. À la page 122 on dit : « Les adultes qui s’occupent de toi n’ont pas le droit de te maltraiter, de te battre ni de te dévaloriser.» Combien d’enfants sont rudoyés et brutalisés près de nous et sur la terre entière?

 

Certaines personnes peuvent émettre l’avis consistant à s’occuper d’abord des petits de ma rue, de mon quartier, de ma ville; cependant j’ai la conviction que l’univers est un village et que nous y sommes tous liés.

 

La semaine dernière, dans un compte rendu sur la situation des enfants sur le globe, j’ai vu deux garçons qu’on avait pendus. Je porte encore cette image dans mon cœur. Si je fais partie de la même humanité que ces jeunes adolescents, comment puis-je hausser les épaules devant une telle abomination? Si j’espère sincèrement que mes enfants soient des êtres signifiants pour leur génération, ne puis-je pas leur raconter les inégalités de mon siècle, sans les traumatiser, en faisant abstraction des atrocités mais en les rendant conscients des injustices afin qu’ils sachent à leur mesure, faire leur part pour la justice.

 

Peut-être avons-nous tous à mettre la main à la pâte pour changer un tant soit peu ce globe qui tourne de travers. C’est ce que raconte « Voyage sur Angélica ». On y exprime l’idée d’inventer des tuyaux pour joindre les cœurs des adultes à ceux des petits; on décrit le trou que font des larmes dans un nuage-voyageur; on y partage la recette d’une dentelle d’amour.

 

« Voyage sur Angélica » est une fiction amusante, instructive et remplie de petites aventures puisque l’univers  est un village et que nous y sommes tous liés.

 

Disponible en papier et en e-book.


Version papier, $8.00
Pour acheter, cliquez-ici.

Version e-book, $5.99
Pour acheter, cliquez-ici.

Leave a Reply