Actualité Amour Enfant

ET SI NOUS COMPASSIONS ?

ET SI NOUS COMPASSIONS ?

« Aucun homme n’est une île, un tout, complet en soi ; tout homme est un fragment du continent, une partie de l’ensemble; si la mer emporte une motte de terre, l’Europe en est amoindrie, comme si les flots avaient emporté un promontoire, le manoir de tes amis ou le tien; la mort de tout homme me diminue, parce que j’appartiens au genre humain ; aussi n’envoie jamais demander pour qui sonne le glas : c’est pour toi qu’il sonne ».[1]

LA Guerre - 1

Dernièrement, j’ai lu et entendu en divers endroits, à quel point nous avions besoin de nous entretenir mutuellement d’amour, de paix, de solidarité et de compassion. L’homme, la femme sont-ils des animaux solitaires? Je ne crois pas. Nous sommes inter-reliés et c’est assurément dans cette corrélation qu’est notre vraie force en tant qu’individus.

 

Notre bonheur est lié aux autres? Je chemine vers ma propre humanité en passant par la tienne puisque je ne peux être totalement heureuse si tu ne l’es pas.

 

Amusons-nous un instant en pensée, à prendre l’humain où qu’il soit et à le replacer au centre de tout. Même celui qui nous indiffère; même celui que nous n’apprécions pas; celui qui me regarde du haut de son pouvoir; également le petit à qui nous ne nous adressons jamais; celui dont le travail salit les mains et l’autre qui ne travaille pas.

 

Sommes-nous liés à ces gens?

Dessin de Eva Amabili-Rivet
Dessin de Eva Amabili-Rivet

 

Les photos de personnes affamées, celles montrant des réfugiés, adultes ou enfants.

Tout être humain est un fragment du continent, dit John Donne. Sa souffrance me fait mal, sa colère me détruit, sa solitude me prive de ses qualités, sa torture diminue « mon côté humain ».

Toute injustice devrait être une abomination pour le reste de l’humanité.

La solidarité humaine idéale devrait aller jusque-là, jusqu’à la certitude que nous sommes tous égaux, homme, femme, enfant, homosexuel, hétérosexuel, divorcé, blanc, noir, tous.

C’est avec cette pensée au cœur que j’ai demandé à quelques personnes de faire équipe avec moi afin de nourrir une nouvelle page Facebook : Et si nous COMpassions ?

Elle ouvrira « officiellement» lundi.

Viendrez-vous y jeter un coup d’œil?

Je vous invite dès maintenant à AIMER cette page et à y participer en partageant votre idée de la compassion, de la solidarité.

Lorsque nous aurons atteint un bon nombre de membres, des activités pourront être prévues : soirée de poésies, de partage, ou un simple 5 à 7.

Qu’en pensez-vous?

 

 

[1] John Donne

Leave a Reply